CRITIQUE | Sound of metal

Réalisation : Darius Marder Genre : Drame Durée : 2h Nationalité : Américain
Avec : Riz Ahmed, Olivia Cooke, Paul Raci… Sortie : 16 juin 2021

Synopsis : Ruben et Lou, ensemble à la ville comme à la scène, sillonnent les Etats-Unis entre deux concerts. Un soir, Ruben est gêné par des acouphènes, et un médecin lui annonce qu’il sera bientôt sourd. Désemparé, et face à ses vieux démons, Ruben va devoir prendre une décision qui changera sa vie à jamais.

Sound of Metal était l’un des films des Oscar de cette année et j’avoue que j’ai entendu beaucoup de bien sur le film. Du coup, j’avais vraiment hâte de le voir. Et franchement, je ne suis pas déçue, j’ai beaucoup aimé le film. On y suit donc Ruben, un musicien dont la vie est chamboulée lorsqu’il devient sourd. C’est un film très calme, on suit vraiment l’évolution du personnage face à ce changement et comment est-ce qu’il le gère. Le film repose énormément sur la performance de Riz Ahmed et quelle performance! Riz Ahmed est un acteur extrêmement talentueux et il brille dans ce film. Il parvient à vraiment nous permettre de comprendre Ruben, sa peine face à la perte de son audition, le déni, la frustration, le deuil vraiment, puisque pour lui, c’est perdre plus qu’un sens, c’est perdre une part extrêmement importante de sa vie, la musique. Le film serait bien moins bon sans cette excellente performance.

Le son est également assez impressionnant et je comprends parfaitement pourquoi il a gagné l’Oscar du meilleur son. Le travail sonore nous permet également de nous mettre à la place de Ruben, notamment avec ces moments de silence, où l’on entend ce que Ruben entend mais aussi avec le travail pour imiter le son avec un implant cochléaire. Sans parler des changements assez brutaux entre silence et son assez fort, le tout rendant le film très intéressant à voir sur cet aspect là : il est très immersif.

Ce n’est pas un film joyaux, il traite de sujet difficile, comme effectivement le handicap (et particulièrement apprendre à vivre avec un handicap) mais aussi, de façon plus secondaire, de sujets comme l’addiction ou le suicide, mais il traite de tout ça avec beaucoup de justesse et d’empathie et je ne peux que recommander le film.


THAT WEIRD FANGIRL CHIC
Retrouvez l’univers de Marie sur ses réseaux :
Site Officiel
Twitter – Instagram
Vous pouvez également retrouver tous ses articles sur notre site en cliquant sur ce lien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s