CRITIQUE | SÉRIE | falcon et le soldat de l’hiver | DISNEY+

Créée par :  Malcolm Spellman Genre : Super-héros, Action Durée : 49-60 min  Nationalité : Américaine
Avec : Anthony Mackie, Sebastian Stan, Emily VanCamp, Wyatt Russell, Erin Kellyman, Daniel Brühl…
Sortie : 19 mars 2021 – 23 avril 2021 sur Disney+

Synopsis : Quelques mois après la fin des évènements liés à Thanos, Bucky Barnes fait équipe avec Sam Wilson, qui possédait le bouclier de Captain America avant de le remettre au gouvernement. Les deux hommes vont se lancer dans une aventure planétaire et vont devoir faire face aux Flag-Smashers, un groupe terroriste possédant des capacités physiques hors du commun, cherchant à faire revenir le monde à son état pendant l’Éclipse, et dirigé par Karli Morgenthau.

Après WandaVision, Disney continue avec les séries du MCU. Falcon and the Winter Soldier n’était pas vraiment une attente pour moi, en grande partie parce que c’était beaucoup plus classique que WandaVision. Mais bon, la série promettait quand même le duo Sam et Bucky dans un buddy-movie (ou plutôt buddy-série), donc même si j’étais moins emballée, j’étais quand même curieuse.

Le résultat est en demi-teinte de mon côté. La série a du potentiel et de gros points forts, mais elle a aussi des grosses faiblesses qui ont rendu le visionnage assez compliqué.

Commençons par le positif. Déjà, les acteurs font tous du très bon travail. Sebastian Stan livre une excellente performance, il peut enfin donner à Bucky une vraie personnalité et il fait vraiment du bon travail. Anthony Mackie aussi fait du bon travail, il arrive quand même à porter la série sur ses épaules. Les autres acteurs sont tous bons, petite mention à Wyatt Russell dans le rôle de John Walker, il est à claquer, donc parfait pour le rôle.

L’action est aussi un point fort de la série. Alors oui, c’est assez classique pour le MCU mais bon, ça fonctionne, on ne peut pas dire le contraire. La série arrive en plus à alterner un peu le type de scène d’action: en plein vol (permettant de profiter des prouesses aériennes de Sam), sur des véhicules en marche, des grosses bagarres avec pleins de monde ou des combats plus contenus… Il y a pas mal de variété, ce qui est une bonne chose.

La duo principal fonctionne très bien et comme c’était l’un des arguments vendeurs de la série, c’est une bonne chose. Sebastien Stan et Anthony Mackie sont clairement amis dans la vraie vie et ça se ressent vraiment à l’écran, ils ont une bonne alchimie. Leurs interactions sont divertissantes et c’est bien de les voir développer une relation maintenant que Steve n’est plus présent pour être le pont entre eux deux. Et le développement de la relation se fait de façon assez organique, donc ça fonctionne vraiment très bien.

Bon, dans le négatif maintenant. On va aller dans le vif du sujet, le problème de la série, c’est la politique. Alors, qu’on soit tous d’accord, le problème, ce n’est pas mettre de la politique dans la série, c’était une très bonne idée et ce n’est pas toujours raté non plus ! Tout ce qui concerne la condition afro-américaine est intéressant et la présence d’Isaiah Bradley apporte également beaucoup. Le problème de la série, c’est que la politique est ultra incohérente et personnellement, ça m’a vraiment empêché de rentrer dans l’histoire complètement. Il m’a semblé assez évident que la série avait un peu du mal à savoir où se positionner mais ça rend le message flou. On va un peu détailler ça.

Déjà, il y a le problème des Flag-Shashers. La série a clairement conscience qu’en soit, ils ont raison mais en même temps, ils sont les méchants de l’histoire. La série ne sait absolument pas comment se positionner face à eux et le tout devient alors ultra incohérent. Pour régler le problème, la série utilise la méthode préférée d’Hollywood, à savoir, ils sont trop violents/ils tuent des gens. Mais bon, dans une histoire de Super-Héros, je trouve que définir les méchants comme méchants par leur usage de la violence est assez hypocrite, parce que les Héros les combattent eux-mêmes en utilisant la violence. Donc, la violence est bien, mais seulement quand les héros l’utilise. Mais les héros l’utilise ici pour protéger un système injuste que les méchants veulent combattre. C’est ce que je veux dire avec la politique incohérente : la série sait que les Flag-Shashers ont raison, Sam le pense et le dit à voix haute, mais ils sont les méchants, donc il faut les arrêter. Donc le message devient brouillon.

Pareil avec tout ce qui concerne John Walker et le titre Captain America. La série est très critique du concept même de Captain America et de l’histoire complexe des États-Unis. La série met en avant la condition des personnes afro-américaines et comment cet emblème ne représente pas la même chose pour eux que pour d’autres : pour eux, c’est un symbole d’oppression et de souffrance. On a John Walker, qui est introduit pour être détestable, qui représente tout ce que les États-Unis sont (en opposition à Steve Rogers et Sam Wilson, qui sont supposés représenter ce que les États-Unis devraient être). On a une critique complexe et mine de rien également assez radicale contre le nationalisme (personnifier par John Walker) et la remise en question même de l’existence du rôle. Mais c’est une série Marvel, donc évidemment que la solution ne sera pas « détruit le rôle », même si ça semble être la conclusion que la série devrait prendre. Du coup, le message devient aussi brouillon.

Le problème de cette politique incohérente, c’est que ça rend aussi le message que la série veut faire passer difficile à comprendre. Parce que la série veut avoir un message politique mais ne sait pas vraiment où se positionner, j’en ressors en ayant aucune idée de ce que la série cherche à dire. Donc c’est vraiment dommage.

Après, on passe un bon moment. Peut-être que je me prend trop la tête avec l’aspect politique et que si j’avais mis mon cerveau en pause, j’aurais probablement passé un bon moment. Mais je n’ai pas l’impression que la série veut que je mette mon cerveau en pause. Mais bon, malgré tout, si vous aimez le MCU, je conseille la série : c’est brouillon mais ça reste divertissant.


THAT WEIRD FANGIRL CHIC
Retrouvez l’univers de Marie sur ses réseaux :
Site Officiel
Twitter – Instagram
Vous pouvez également retrouver tous ses articles sur notre site en cliquant sur ce lien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s