Critique | Série | The Handmaid’s Tale | hulu

Créée par : Bruce Miller Genre : Drame, Science Fiction Durée : 60 minutes Nationalité : Américaine
Avec : Elisabeth Moss, Yvonne Strahovski, Joseph Fiennes, Alexis Bledel… Sortie : 26 avril 2017 sur Hulu

Synopsis : Dans un avenir proche, la combinaison de pollutions environnementales et de maladies sexuellement transmissibles a entraîné une baisse dramatique de la fécondité qui a pour conséquence un taux de natalité extrêmement bas. Les « Fils de Jacob », une secte politico-religieuse protestante de type restaurationniste et aux accents fondamentalistes, en a profité pour prendre le pouvoir, détruisant la Maison – Blanche, la Cour suprême et le Congrès lors d’un coup d’Etat. Une partie des citoyens américains survivants et ayant échappé à l’emprisonnement généralisé se sont réfugiés au Canada et un gouvernement d’exil a été constitué et siège à Anchorage.

Dans cette version dystopique et totalitaire des Etats – Unis, la République de Gilead, les dissidents, les homosexuels, les prêtres catholiques sont condamnés à mort par pendaison, ainsi que toute personne supposée être en contradiction avec les dures règles imposées. Les déficients mentaux ont été éliminés. De très nombreuses analogies avec le régime hitlérien, le 3e Reich, l’épuration ethnique et les camps de la mort sont visibles dans les différentes saisons. On peut aussi penser à des régimes politiques comme ceux de Staline, Mao, Pol Pot, Pinochet et à la Corée du Nord.

Les relations hommes/femmes obéissent dorénavant à des règles très strictes. Alors qu’une grande partie des hommes occupent toutes les positions du pouvoir (les autres étant dévolus au service de la dictature, notamment sous la forme d’une milice omniprésente), les femmes ont été démises de leur statut de citoyennes à part entière. Elles ne peuvent ni travailler, ni posséder d’argent, ni être propriétaires, ni lire, ni écrire. Elles sont toutes placées sous une surveillance quasi permanente. Elles sont catégorisées et hiérarchisées selon leur fonction :

Les épouses (habillées en bleu/vert) sont les femmes des dirigeants et hauts responsables (les Commandants) : elles ne travaillent pas, dirigent les Marthas pour tenir la maison, font de la couture ou de la broderie et se rendent visite les unes les autres. Elles sont officiellement les mères de tout enfant apparaissant dans la maisonnée.

Les Tantes (en brun), membres de l’appareil d’état, forment, gèrent et surveillent les Servantes de façon stricte et rigide, et même avec une perversité et un sadisme avérés.

Les Servantes (en rouge pourpre) sont uniquement dédiées à la reproduction : elles sont affectées au sein de familles dirigeantes, au service du couple, et violées par le mari chaque mois, en collaboration avec l’épouse, jusqu’à ce qu’elles soient enceintes et mettent au monde les enfants tant désirés. Ce ne sont pas des esclaves sexuelles ou des prostituées. Leur unique autre activité est de faire quotidiennement les courses pour les Marthas, toujours par groupe de deux.

Les Éconofemmes  sont les femmes des hommes de la classe moyenne et elles travaillent principalement dans les blanchisseries.

Les Marthas (en gris) s’occupent de la maisonnée des Commandants et de leur épouse, et sont aussi au service des Servantes.

Les Jézabel sont uniquement vouées à la prostitution, cette dernière se déroulant exclusivement dans un établissement très discret spécifiquement destiné aux commandants. Elles n’ont pas de statut car ni la prostitution ni l’établissement lui-même ne sont censés exister. Il s’agit d’activité illégale, bien que pratiquée par les commandants, même très hauts placés.

MON AVIS

Un véritable chef-d’œuvre à découvrir de toute urgence ! Une série surprenante, poignante, une réalisation époustouflante ! Un jeu d’acteur extraordinaire qui vous frappe en plein cœur.

C’est une série qu’on voit très rarement, c’est un tout autre monde totalement inventé heureusement ! Elisabeth est une actrice remarquable qui joue parfaitement bien son rôle comme tout les autres. L’écriture, le jeu, la réalisation, les musiques et les images… Tout est parfait !

C’est une série très particulière je le reconnais, le rythme est assez lent et la mise en place pourra peut-être paraître un peu long à certains moments mais c’est justement ce qui permet de s’immerger pleinement dans l’histoire.

Au fil des épisodes vous allez entrer dans l’intimité de chacun des personnages avec une profondeur très rarement vue. Une série véritablement marquante, qui dépasse la condition féminine, tout en montrant une société dite « démocratique » peut basculer en quelques instant/événements. il s’agit d’une démonstration sur le retour des fanatismes, en faisant de la femme un objet à travers la sexualité et son but ultime, la capacité à procréer.

Ils nous montre également comment tenir une population dans la terreur, la paranoïa, de détruire tout réseau amical et social en les séparant de tout.

C’est une série glaçante, qui vaut le coup d’être vue ! Rien à voir avec les autres séries de nos jours…


SABRINA
Retrouvez l’univers de Sabrina sur ses réseaux :

Snapchat
Vous pouvez également retrouver tous ses articles sur notre site en cliquant sur ce lien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s