Critique | Vivarium

Réalisation : Lorcan Finnegan Genre : Thriller, Science Fiction Durée : 1h38 Nationalité : Irlandais, Américain
Avec : Imogen Poots, Jesse Eisenberg… Sortie : 11 mars 2020
Synopsis : À la recherche de leur première maison, Gemma et Tom, un jeune couple, effectue une visite en compagnie d’un mystérieux agent immobilier, Martin. Par la suite, le jeune couple se retrouve piégé dans un lotissement de maisons identiques appelé Vauvert.

On est face à un film vraiment étrange ici. Genre, Black Mirror version cinéma. Et la comparaison est d’autant plus intéressante que ça me semble être le défaut principal du film : il semble vraiment être pensé comme une épisode de Black Mirror, durée comprise.

Parce que le film fait 1h38 mais donne parfois un peu l’impression de tourner en rond, au point où je me dis que le format idéal, c’est les 50 minutes d’un épisode de série télévisée. Ceci dit, en dehors de ce problème de rythme, il y a beaucoup a aimé avec ce Vivarium.

Déjà, Imogen Poots est vraiment excellente dans le rôle de Gemma, la véritable star du film c’est elle. Les décors sont géniaux et retranscrivent parfaitement cette ambiance anxiogène que le film veut faire passer. Pour reprendre ce que le réalisateur a dit lors de l’avant première, c’est réellement un film sur la version cauchemardesque de toutes ces responsabilités d’adultes (trouver une maison, fonder une famille…).

Le film est assez original et le message fonctionne. C’est juste dommage que ce problème de rythme plombe un peu le reste du film.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s