Critique | Midsommar

Réalisation : Ari Aster Genre : Epouvante-horreur Durée : 2h27 Nationalité : Américain
Avec : Florence Pugh, Jack Reynor, Will Poulter… Sortie : 31 juillet 2019
Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement
Synopsis : Dani et Christian sont sur le point de se séparer quand la famille de Dani est touchée par une tragédie. Attristé par le deuil de la jeune femme, Christian ne peut se résoudre à la laisser seule et l’emmène avec lui et ses amis à un festival estival qui n’a lieu qu’une fois tous les 90 ans et se déroule dans un village suédois isolé.
Mais ce qui commence comme des vacances insouciantes dans un pays où le soleil ne se couche pas va vite prendre une tournure beaucoup plus sinistre et inquiétante.

Que dire sur Midsommar. Pour être honnête, en sortant du film, je ne savais juste pas quoi en penser. Midsommar est une expérience violente et étrange et dépaysante et qui ne va certainement pas laisser indifférent.

Avec le recul, plus je pense au film, plus je me dis que j’ai apprécié le film. C’est visuellement absolument sublime, les mouvements de caméra sont très bien travaillés.
C’est également très lumineux, ce qui n’est pas courant pour un film d’horreur mais cette lumière presque perpétuelle rend très bien l’ambiance oppressante de ce petit village. Les performances sont excellentes, Florence Pugh en tête.

Elle arrive à parfaitement jouer les émotions de Dani, sa peine et sa colère, de façon extrêmement juste. Le tout est dingue, comme un énorme bad trip mais c’est également très intense. Le film n’est pas particulièrement effrayant ceci dit mais il contient pas mal d’images assez dérangeantes et d’idées intéressantes.

Selon Ari Aster, c’est un film sur les relations et la fin d’un couple, ce que je peux voir très facilement et il y a pleins d’interprétations possibles pour le film, ce que j’aime beaucoup (je pense que c’est un film sur les relations abusives mais ceci n’est que mon interprétation) et il y aurait beaucoup à dire sur le film et sur la fin, qui m’a donné le même genre de sentiments que The Witch (un excellent film également), à savoir un étrange mélange de satisfaction pour le sort du personnage principal mais également une forme d’horreur sur cette même situation.

Bref, Midsommar est original, clairement il ne va pas plaire à tout le monde mais je le conseille.

THAT WEIRD FANGIRL CHIC
Retrouvez l’univers de Marie sur ses réseaux :
Site Officiel
TwitterInstagram
Vous pouvez également retrouver tous ses articles sur notre site en cliquant sur ce lien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s