Critique | Les Proies


Sofia Coppola est probablement l’une de mes réalisatrices préférées, j’ai adoré tous ces films (sauf Somewhere). Il faut dire que c’est une personne incroyable qui fait d’excellents films. J’attendais donc celui-ci avec énormément d’impatience et je n’ai pas été déçue.

Ce n’est pas le meilleur Sofia Coppola (je suis toujours incapable de dire si ce titre revient à Virgin Suicides ou à Lost In Translation) mais c’est très bon. Déjà, c’est visuellement absolument magnifique, Sofia Coppola a un vrai talent pour faire ce genre d’images.

C’est un film qui reprend le thème le plus important de la filmographie de Coppola : l’ennuie. C’est un film sur des gens qui s’ennuient et qui cherchent à se sortir de cet ennuie sans que le film devienne ennuyeux, un petit exploit que Sofia Coppola refait à chaque film (sauf Somewhere, c’était ennuyeux à mourir pour le coup).

Les personnages sont tous très bien écrits et les actrices (et Colin Farell), sont absolument toutes excellentes dans leur rôle (même si je n’approuve pas le whitewashing du personnage de Kirsten Dunst, même si elle est incroyable). C’est un très bon film, intriguant, un peu spécial, il faut aimer Sofia Coppola mais quand, comme moi, on est fan de la réalisatrice, on retrouve tout ce qui fait d’elle une incroyable réalisatrice. A voir donc, celui-là et le reste de sa filmographie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s