Critique | 120 Battements par minute

Le film est très bon. Le plus perturbant, c’est qu’on oublie très facilement que le film se passe dans les années 90 tellement les choses ne semblent pas avoir changées.

Les personnages sont tous très attachants, particulièrement le personnage de Sean. L’acteur qui l’interprète, Nahuel Pérez Biscayart, est excellent. Les acteurs de façon générale sont tous très bons mais Nahuel Pérez Biscayart porte le film.

L’histoire est très touchante et extrêmement triste, même si je pense que c’est une histoire nécessaire. Ça parle d’un sujet très important, l’épidémie du SIDA donc et ça en parle très bien. De plus, le film n’est jamais ennuyeux, même s’il est assez long. Ça n’a rien de révolutionnaire dans le genre, mais pas besoin d’être révolutionnaire pour être bon. Je ne peux que vous conseiller le film, il est touchant, il est intéressant et il parle d’un sujet toujours aussi important et d’une part de l’histoire dont on ne parle je pense pas assez. Vraiment, le film m’a fait pleurer comme rarement un film m’a fait pleurer, j’ai aussi rigolé parfois, c’était juste… tellement bien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s